1300 (Machault) - 13 avril 1377 (Reims)

143 oeuvres

Citation - Musicien Rebel

Ne quiers voir la beauté d’Absalon.

Citation - Musicien Rebel

La vie de Guillaume de Machaut

Machaut était un compositeur Français. Il écrira presque 150 oeuvres durant son existance. Il recevra une éducation de clerc et prendra rapidement les ordres. Il aura certainement une éducation musicale mais peu d’éléments permettent de le dire.

Guillaume de Machaut travaillera essentiellement pour l’Église mais aussi pour des commanditaires laïcs. Dans un premier temps, il travaillera au service du roi Jean de Bohème en tant que secrétaire. Il set d’ailleurs amené à voyager à travers toute l’Europe.

Après la mort du roi, il sera employé par d’autres grands seigneurs, notamment à la cour de France; Il tissera de nombreux liens avec des membres influents des classes dirigeantes. Ça lui permettra d’avoir de bonnes conditions de vie et de nombreuses occasions de voyager. Il donnera ainsi libre cours à son imagination et ses talents artistiques.

Il écrira toutes les formes poétiques existantes à l’époques (rondeau, virelai, ballade et lai). Il passera les dernières années de sa vie à Reims, à recopier ses manuscrits à composer de nouvelles oeuvres.

En mourant, Guillaume de Machaut laissera une trace importante dans l’histoire de la musique. Il servira souvent de référence pour la musique l’époque de la Renaissance…

Quelques anecdotes

  • Guillaume de Machaut survivra à la Peste noire. Cette maladie dévastera pourtant une grande partie de l’Europe.
  • Il paraitrait que Guillaume de Machaut avait une liaison amoureuse avec une jeune femme, Péronne. Cette histoire d’amour serait apparu tardivement dans sa vie. Cependant l’histoire est contesté par certains historiens.

Ses plus grandes oeuvres

Titre de l'oeuvre Date Extrait
Messe de Notre-Dame pour messe

Ecouter sur Youtube
Douce dame jolie pour voix

Ecouter sur Youtube
Ballade n°21 dite 'De Toutes flours' pour choeur

Ecouter sur Youtube

Ses caractéristiques

  • Guillaume de Machaut continuera de prolonger la tradition monophonique (une seule note à la fois) de l’époque.
  • Il fera également évoluer les débuts des chansons polyphoniques (plusieurs notes en même temps).