Périodede – 10 000 av JC jusqu’au IVème siècle

Là où tout commence...

À l’Antiquité, la musique commence à se développer aux 4 coins du monde. Chaque civilisation a ses rites et coutumes.

En Chine

À cette époque qu’est l’Antiquité (-10 000 av JC), la musique est indissociable de la poésie et de la danse. L’objectif étant de trouver un équilibre entre la terre et le ciel.

On voit émerger divers instruments, tels que :

  • des instruments à vents (flûtes essentiellement)
  • des instruments à percussions (pierres sonores, cloches et gong)
  • des instruments à cordes (violes à archet, cithares)

En Égypte

Nous avons moins de sources sur la musique de l’Antiquité en Égypte. Aucunes traces de musique écrite pour cette période. Cependant, des peintures, des fragments d’instruments de musique et des papyrus laissent à penser que la musique et la danse avaient une place importante chez les égyptiens.

En Grèce

En Grèce, la musique est très présente. Elle prend déjà une place importante dans l’éducation.

La musique de l’Antiquité grecque est certainement une des plus développée. Principalement vocale, puis instrumentale, elle s’attache à divers « styles musicaux » : de la tragédie, de l’amour, du comique, …

À Rome

La musique Antique romaine est plus compliquée. S’appuyant sur leurs « amis » grecques, ils ont donné un aspect plus populaire et moins noble.

Malheureusement, le goût pour l’art de manière générale s’est estompé dans le temps. La musique est tombée aux oubliettes. Il faudra attendre l’apogée du christianisme pour voir renaître de ses cendres la musique.

 

Dans l’ensemble, la musique de l’Antiquité avait un but principalement « magique », comme éloigner les mauvais esprits, invoquer les dieux, …