Niveau 1 : Les bases indispensables de la musique

Citation - Musicien Rebel

Les rythmes sont à la musique ce que la ponctuation est à la littérature.

Citation - Musicien Rebel

Les explications

1. Les figures rythmiques

Suivant la durée que l’on veut faire prendre à une note, on va lui attribuer une valeur rythmique différente.

Figure Nom Valeur
Lecon_006_les-rythmes_01_dessin-ronde Ronde Elle vaut 4 temps
Lecon_006_les-rythmes_02_dessin-blanche Blanche Elle vaut 2 temps
Lecon_006_les-rythmes_03_dessin-noire Noire Elle vaut 1 temps
Lecon_006_les-rythmes_04_dessin-croche Croche Elle vaut 1/2 temps
Lecon_006_les-rythmes_05_dessin-double-croche Double croche Elle vaut 1/4 temps
Lecon_006_les-rythmes_06_dessin-triple-croche Triple croche Elle vaut 1/8 temps
Lecon_006_les-rythmes_07_dessin-quadruple-croche Quadruple croche Elle vaut 1/16 temps

Pour schématiser, on peut comprendre les rythmes de cette façon :

Lecon_006_les-rythmes_08_dessin-rythmes

2. L’équivalence rythmique des silences

De la même manière, les silences ont leur système de notation.

Figure Nom Valeur
Lecon_006_les-rythmes_09_dessin-pause Pause Elle vaut 4 temps
Lecon_006_les-rythmes_10_dessin-demi-pause Demi-pause Elle vaut 2 temps
Lecon_006_les-rythmes_11_dessin-soupir Soupir Il vaut 1 temps
Lecon_006_les-rythmes_12_dessin-demi-soupir Demi-soupir Il vaut 1/2 temps
Lecon_006_les-rythmes_13_dessin-quart-soupir Quart de soupir Il vaut 1/4 temps
Lecon_006_les-rythmes_14_dessin-huitieme-soupir Huitième de soupir Il vaut 1/8 temps
Lecon_006_les-rythmes_15_dessin-seizieme-soupir Seizième de soupir Il vaut 1/16 temps

En guise de comparaison avec les valeurs rythmiques des notes, voici un petit schéma :

Lecon_006_les-rythmes_16_dessin-silences

Exercez-vous maintenant !

Trouvez le nombre de temps (notes et silences compris) dans cette exemple :

Lecon_006_les-rythmes_17_exercice-rythmes
Le Saviez-vous ? - Musicien Rebel

Le Saviez-vous ?

C’est au XIIème siècle que la notion de rythme est née.

Sans entrer dans les détails pour le moment, il existait à l’époque 6 modes rythmiques avec un système combinant des notes brèves et des notes longues.

Au XIIIème siècle, le système sera amélioré et combinera 4 figures de notes : La Maxime, la Longue, La Brève et la Demi-brève.

Au fil des années, les figures de notes augmenteront et se transformeront. Ces transformations seront notamment dues à l’imprimerie. C’est ainsi qu’est né le système que l’on connait actuellement.